Le plan de relance de 100 milliards (sur 2 ans) du gouvernement se décline en 3 priorités (la transition écologique, la compétitivité des entreprises et la cohésion sociale) et comprend 70 mesures.

Aveuglé par ses choix politiques néo-libéraux, c’est une relance par l’offre, en faveur des plus grandes entreprises et des plus riches.

Il a l’ambition de créer 160 000 emplois (soit 625 000 E par emploi…) alors que « naturellement », la France crée 100 000 emplois par an !

Il ne prévoit aucune conditionnalité en matière sociale et environnementale ni aucun contrôle. Le gouvernement espère uniquement un miracle…sans prendre en compte la situation de Brigestone par exemple !!!

La CGT a décortiqué les 70 mesures. Nous trouverons régulièrement sur ce site nos analyses et surtout nos propositions « plan de rupture contre plan de relance ».

A suivre donc des fiches sures : les aides publiques aux entreprises, le budget 2021, le logement, le handicap, la mobilité, l’industrie, le salaire et pouvoir d’achat, la recherche/innovation, les jeunes, la formation professionnelle…