En assistant aux heures d’information syndicales organisées par le syndicat CGT, la grande majorité des agents contractuels à la ville d’Albertville ont découvert qu’elles (et oui, les précaires sont souvent des femmes…) ne bénéficiaient pas de tous leurs droits.

La CGT a donc aidé à la rédaction du cahier revendicatif et a interpellé la collectivité. Celle-ci, frappée de bon sens, a donc titularisé les personnels (ATSEM, agentes de service, d’entretien…) et a attribué les primes “pour qui de droit”.

Ci dessous, le tract de la CGT qui se conclut par une invitation: pour mener des luttes et gagner, ADHERONS à la CGT!!!

20230926Albertville