Ce sont plus d’une cinquantaine d’éducateurs et éducatrices spécialisé(e)s, d’infirmier(e)s, de chefs de service, d’agents de service et de nombreux autres métiers venant de tous le département, de nombreux établissements ou d’associations (Le Bocage, Accueil Savoie Handicap, APEI (IME, ESAT…), DELTHA Savoie… qui se sont rassemblés ce jeudi 21 janvier.

Les expressions étaient empreintes de dignité mais aussi de colère quand toutes et tous ont évoqué  la perte de sens au travail, le manque d’attractivité des métiers, le manque de collègues, la gestion par indicateurs…tous sont inquiets pour l’avenir des enfants ou des personnes handicapées dont ils ont la charge.

Illustrons la réalité vécue par beaucoup  par ce témoignage: la prime de nuit (en travaillant en plus un week-end sur deux) est de…30€…par mois !!!

Le salaire, avec 17 ans d’ancienneté s’élève, toutes primes comprises à …1 600€ !!!

France 3, le Dauphiné Libéré  avaient envoyé des journalistes.

Toutes et tous se sont donnés rendez le 04 février en étant en grève et en manifestation.

Le 05 mars sera l’occasion de rencontrer les parlementaires pour leur expliquer la « vraie vie » pour que celles et ceux-ci puissent imposer au gouvernement un Service Public de l’Enfant et de la Personne Handicapée.

Nous trouverons ci-dessous le communiqué de presse du SAMSESS CGT 73.