Ils étaient nombreux ce lundi 5 octobre devant le dépôt de Synchro Bus à Chambéry déterminés à faire valoir leurs revendications.

Une partie des grévistes s’est rendue devant le siège de Grand Chambéry pour demander  à être reçu par les élus. La CGT SYNCHRO BUS dénonce le système mis en place par Kéolis pour pomper l’argent public et la valeur ajoutée du travail des salariés. ils revendiquent :

  • le maintien des salaires et des primes à hauteur de 100 % pour la période de chômage partiel lié au COVID, comme s’y était engagé le Directeur de SYNCHROBUS
  • la restitution d’une partie des 471 000 € d’excédents d’activités (2019) à l’Agglomération afin d’améliorer le service aux usagers (masques gratuits, baisse de prix du titre de transport)

La Direction et les élus refusent pour l’instant de les recevoir.  La reconduction de la grève sera soumise au vote dans la journée.

BRAVO AUX CAMARADES POUR LEUR DÉTERMINATION !

Ci-dessous le tract.