EWELLIX

Ce lundi 22 février, réunion de NAO dans l’entreprise EWELLIX dans la zone industrielle de Bissy à Chambéry. la direction propose 0,5% d’Augmentation Générale des salaires et une hypothétique augmentation sur objectif…

la CGT organise une AG dans la cour de l’usine. spontanément, les ouvriers décident d’être en grève dès le mardi 23:

« marre d’être une simple variable d’ajustement! les emplois précaires ont été virés. le chômage partiel imposé sans aucune contrepartie de l’entreprise. Les licenciements, les ruptures conventionnelles, les départs en retraite non remplacés créent des dysfonctionnements,  occasionnent des surcharges et du mal être dans les services. »

L’équipe du matin attaque la grève ce mardi 23 février. Ceux de la nuit restent en solidarité. Très vite, l’équipe de l’après-midi les rejoignent. L’ambiance est fraternelle, les rires fusent sous le barnum de l’UD.

Très vite, la direction convoque les délégués syndicaux pour négocier. Lors d’une pause, les grévistes refusent les premiers reculs du patron: « pas assez ».

A 13h30, retour des DS:  » la direction propose 0,8% d’AG en mars, 0,8% en juillet, 0,7% d’AI et 50€ de plus pour la prime de fin d’année. que décidons-nous? ».

Les grévistes décident d’accepter ces propositions. Vive les luttes. Vive la CGT!!!

Ce mercredi 24 février, c’est les ouvriers de l’usine TIVOLY d’Albertville qui seront à leur tour en grève.