Malgré l’épuisement des personnels, la CGT a décidé d’aller au contact pour écouter, faire connaitre ses propositions revendicatives, débattre et construire un 04 février fort.