Dans le cadre Constitutionnel des Audiences Solennelles de Rentrées, le Procureur de la République déclare ouverte l’année judiciaire dans chaque Tribunal et dans chaque juridiction.

Plus d’infos sur l’Histoire de la Justice Prud’homale, de ce Conquis Social, ci dessous.

 

CPH histoire

 

L’année 2024 voit l‘élection des militants de la CGT comme Président des Conseils de Prud’hommes (CPH) dans le cadre de l’alternance entre les collèges “employeurs/salariés”.

Ainsi, saluons l’élection de Bérangère, cheminote en gare d’Albertville, , Fabrice, ouvrier à CartonBoard La Rochette et Rachid, employé à la CAF de Chambéry, respectivement Président(e) des Conseils de Prud’hommes d’Albertville, de Chambéry et d’Aix les Bains.

Les Audiences Solennelles sont le seul cadre ou les juges peuvent s’exprimer  sur le contexte social.

Dans chacun de ces conseils, nos militants ont rappelé le manque de moyens alloués à la justice et  les attaques contre le droits des travailleurs par la réduction incessante de leurs droits, ce constat étant partagé dans une certaine mesure par des employeurs voir même le procureur lui même

Une fois n’est pas coutume, la CGT va reprendre une partie du discours …du MEDEF!!! 

Madame la Vice Présidente (2024!) du CPH de Chambéry a ainsi dénoncé les attaques subies par la Justice et a même revendiqué le Service Public de la Justice!

Elle n’est pas allée jusqu’à la Justice Fiscale pour le financer...faut quand même pas pousser!!!

En 3 parties, elle a ainsi critiqué:

  • les attaques du Gouvernement qui se traduisent par pas assez de budget pour rendre la Justice: “il faut plus de greffiers et de Fonctionnaires dans les Tribunaux!”
  • les attaques du Sénat concernant “l’âge limite” pour être Juge: “Le Président de cette institution devrait se regarder dans le miroir!!!”
  • les conclusions de la Cour des Comptes: “elle n’a même pas auditionné de Juges pour émettre son rapport!”

M le Procureur de la République a d’abord rappelé l’investissement des conseillers pour faire fonctionner la justice du travail avant de rappeler la nécessité d’allouer plus de moyens à la justice pour lui permettre de fonctionner.

Concluons par les mots de Fabrice:

“Bien entendu, c’est par le rapport de force que les Travailleurs satisferont leurs Revendications mais battons nous  aussi, en interpro, pour que ceux-ci puissent aller gratuitement en Justice pour faire respecter leurs Droits.”

Vive la Justice Prud’hommale, vive le Service Public de la Justice, vive les luttes, vive la CGT!!!

ci dessous, quelques photos et l’intervention de Fabrice, président du CPH de Chambéry.

DISCOURS 2024 fabrice