Le syndicat de Château Feuillet organise un rassemblement ce lundi 15 novembre 2021 à partir de 09h00 devant l’hôtel Best Western pour soutenir leurs élus convoqués pour un CSE Central.

Le périmètre du Plan de Suppression d’Emplois pourraient être redéfini.

La CGT 73 appelle les syndicats à s’organiser pour envoyer des délégations pour soutenir les ouvriers menacés de licenciement.

Nous trouverons ci dessous le communiqué de presse de la CGT 73 rédigé suite à la visio conférence avec le ministère de l’industrie.

Dossier FERROPEM: manque de courage ou lâcheté du gouvernement?

Grâce aux différentes luttes (dont 1000 manifestants à La Léchère le 01/05…), la CGT a enfin été reçue par le ministère de l’industrie ce mercredi 10 novembre 2021.

Nous avons pu exposer nos propositions revendicatives pour mettre en place différentes filières industrielles dont la Nationalisation de la fabrication du SILICIUM est la fondation.

Nous lui avons rappelé que la CGT représentait les centaines d’ouvriers, leurs familles mais aussi les salariés des entreprises sous-traitantes, les territoires des vallées alpines…

Le représentant du cabinet interministériel chargé de la relance de l’industrie a écouté attentivement notre projet. Il nous a indiqué que :

  • Ferroglobe ne voulait pas vendre ses usines à un concurrent et ne voulait fermer « QUE» Château feuillet.
  • Le gouvernement va encore les sponsoriser (des prêts cette fois…alors que VILLAR MIR est à l’agonie financière et est en train de vendre ses derniers bijoux de famille !) en finançant « la compensation CARBONE de la production de SILICIUM » et « un coût de l’électricité compétitif» …du pur néo libéralisme alors que la Planète brûle…
  • Pour le gouvernement, la Nationalisation n’est pas une option.

Pour la CGT, ces paroles sont lâches ! Criminelles pour l’emploi, pour notre souveraineté industrielle et pour notre climat.

Qui va financer la dépollution du site ? Quel avenir pour les autres usines FERROPEM alors qu’une des forces de ce groupe est son volume de production ?

Notre Nation, l’Europe, notre Région ont toutes les cartes en main pour mettre en œuvre plusieurs filières industrielles :

  • Filière photovoltaïque : lien avec le CEA et l’IRES (Bourget du Lac) pour la recherche, avec ECM à Grenoble (fabrication de four pour produire des panneaux photovoltaïques), PHOTOWATT à Bourgoin, (découpage des plaques de silicium), avec EDF (à nationaliser aussi) pour la mise en œuvre du mix énergétique, avec la SNCF ( à nationaliser toujours ! ) pour assurer le transport des marchandises par le rail, avec l’Education Nationale pour assurer la formation professionnelle…
  • Filière des composants électroniques dont les semi-conducteurs qui manquent cruellement sur tous les marchés !!
  • Filière du silicone, de l’aluminium, des batteries au Lithium ion…

Les aides publiques aux entreprises (et à leurs actionnaires) s’élèvent chaque année à 150 milliards € (sans véritable contrôle).

Notre Nation a donc les moyens financiers, les moyens juridiques pour Nationaliser ou Réquisitionner le groupe FERROGLOBE. Il suffit juste d’un peu de courage politique.

La CGT est déterminée à obtenir cette Nationalisation. Nous n’en resterons pas là.