Depuis plus de 4 mois, l’ensemble des Antillais  se mobilisent pour plus de salaires, de pensions, pour une régulation des prix (plus 33% en moyenne par rapport à la Métropole. Ce sont les grands groupes d’importations qui fixent les prix de façon totalement opaque), la réduction des inégalités (34% de la population survit en dessous du seuil de pauvreté, le taux de chômage s’élève à 17% ), l’amélioration des Services Publics (santé, éducation, eau…) et contre la vaccination obligatoire.

Ci dessous, la déclaration de l’intersyndicale.