Ce sont environ 200 manifestants qui ont défilé ce jeudi 15 octobre pour revendiquer plus de salaires, plus d’emplois et plus de lits.

les personnels de la Maison d’Accueil Spécialisée La Boréale de Bassens étaient massivement présents: le secteur du « handicap »est un (des nombreux) « oublié du Ségur ».

Florilèges d’expressions entendues dans le cortège:

  • Si Macron, au lieu d’assister les riches et les multinationales, avait commencé à créer 12 000 lits de réa depuis la première vague, , notre Nation n’en serait pas à décréter un couvre feu inutile, à fermer les restos et interdire les rassemblements familiaux.
  • En ne donnant une prime covid qu’à 40% des personnels, il n’existe plus aucune cohésion d’équipe ni solidarité. les agents démissionnent en masse. nous aimons nos métiers mais pas en les exerçant dans ces conditions.
  • En EHPAD, les Troubles Musculo Squelettiques sont légions du fait de l’intensification des tâches et des manques en personnel. Les Risques Psycho Sociaux sont aussi très présents car nous n’arrivons pas à assurer un minimum de dignité pour nos résidents.
  • ils nous ont fait miroiter les postes de 12h00. Nous en subissons les dangers et nous nous demandons s’ils ne veulent pas encore augmenter le temps de travail…
  • A l’hôpital, une infirmière en cardio, c’est de 18 à 24 mois de formation professionnelle, alors quand une collègue démissionne du jour au lendemain, c’est tout le service qui est en crise.
  • nos revendications sont partagées depuis plusieurs années par les collègues mais aussi les usagers. Il est temps que le gouvernement nous écoute.

Le PLFSS est en débat à l’Assemblée Nationale. Il prévoit un « forfait urgence ».

Prenons collectivement en charge la pétition ci dessous. Ecoutons, débattons avec les collègues. Rajoutons « le 100% Sécu » et l’amélioration du Service Public de la Santé dans les cahiers revendicatifs des syndicats.

On lâche rien!

Ci dessous, le reportage vidéo de l’UL d’Albertville.