Ce lundi 17 Juin, les rues de Gèneve avaient une belle coloration ROUGE.

Des « Brothers, Sisters, compañeros, compañera, compagni, tovarichs et bien entendu Camarades », rythmaient cette manifestation.

Des syndicalistes venus d’Algérie, d’Argentine, de Belgique, d’Espagne, de Guinée, d’Iran, d’Italie, du Japon, de Malaisie, du Maroc, du Nigéria, de Suisse et bien entendu de France formaient un cortège de 3 000 personnes.

La CGT 73 était bien présente, fière et contente.

Soulignons que des participants étaient en grève pour les 100 ans de l’O.I.T. et l’engagement internationaliste de notre CGT.

Le mot d’ordre était d’exiger le droit de grève et des libertés syndicales dans le monde.

En effet, être syndicaliste sur notre Planète est dangereux.

Les militants sont régulièrement discriminés, voire licenciés, parfois emprisonnés et même tués.

« Même en Suisse, pays riche, les recommandations de l’OIT de protection des militants syndicaux ne sont pas respectées » précisait le Secrétaire Général du syndicat de Genève.

Philippe Martinez, dans son intervention au nom de la CGT, revendiquait la création d’un tribunal international pour les multinationales.

Il a aussi fait acclamer les femmes suisses qui ont fait grève et manifester par centaines de milliers ce vendredi 14 juin pour revendiquer des droits supplémentaires.

En pièce jointe, l’intervention du Secrétaire Général de la CGT à la Conférence Internationale.

Soulignons que notre (OUI la CGT était ultra-majoritaire) manifestation a été valorisée lors de cette conférence.

 Allocution de P. Martinez depuis la tribune du Palais des Nations 18 06 .._