Le Gouvernement, entièrement obnubilé à satisfaire les vœux du grand patronat, avait ENCORE « oublié » qu’il ne peut pas prendre des décrets ne respectant pas notre Constitution, les libertés individuelles et collectives.

Il serait aussi opportun et important que le Conseil d’État fasse respecter et améliore les droits syndicaux…qui sont inhérents à toute Démocratie qui se respecte…

Nous trouverons ci-dessous la « note aux orgas » de la CGT.