« Les puissants de ce monde ne s’intéressent pas à la vie des pauvres. Et encore moins à leur mort ».

Et le geste d’Anas, étudiant qui s’immole car « c’est pas une vie d’essayer de survivre avec 500 €/mois ».

Voilà où nous mènent les choix politiques néo-libéraux, imposés par ces puissants :

  • sur 2,7 millions d’étudiants, 1/4 survivrait avec moins de 500 € par mois
  • La moitié doit travailler pour « survivre »
  • 14 % n’ont pas les moyens d’aller dans les « restos U »
  • 1/3 renonce à des actes de soins.

La CGT propose pour sortir de l’insécurité sociale :

  • développer les Services Publics (éducation, logement, santé, transports ….),
  • imposer la justice fiscale, sociale et environnementale,
  • créer un statut de l’étudiant (allocations d’autonomie,  prise en compte de trimestre cotisé pour la retraite pendant les études)
  • et surtout augmenter les salaires ( voir tract).

La CGT demande aux travailleuses, aux travailleurs, aux privés d’emploi, aux retraités et aux jeunes de se réunir en Assemblée Générale, de rédiger des cahiers de revendication, d’être massivement en grève et de participer aux manifestations le jeudi 5/12 .

La reconduction de la grève doit aussi être débattue dans les AG.

TractSalaires_SR